Suggestions de lecture mai 2017

Suggestions de lecture de l’infolettre #1 : printemps 2017

Un autre jalon historique se franchit, et vous en faites partie! Après l’ouverture des portes de la librairie et le oh combien chaleureux festival d’ouverture,  voici finalement arrivée la première infolettre de l’Euguélionne, librairie féministe! Oh joie!

On sait combien l’infolettre est votre genre littéraire favori, c’est pourquoi nous garderons ça court et sucré : événements à venir et suggestions de lecture des libraires. Et n’oubliez pas de passer nous voir, la librairie rayonne avec l’arrivée du soleil printanier.

 

Suggestions de Sandrine:


Couverture du livre Corps Sonores de Julie MarohCorps Sonores
, Julie Maroh, Glénat, (Bande-dessinée)

Nouveau roman graphique de l’autrice de Le Bleu est une couleur chaude. On y présente des fragments (poly)amoureux, amicaux ou sexuels se déroulant dans le paysage montréalais. Sortant des cadres homo, hétéro et du couple monogame, cet ouvrage est à la fois magnifique et nécessaire. Touchant par la justesse du texte et la beauté des images, Corps sonores expose avec simplicité le talent d’une grande bédéiste féministe.

Couverture du livre Longs cheveux roux de Meags FitzgeraldLongs cheveux roux, Meags Fitzgerald, Pow Pow (Bande-dessinée)

Traduction de Long Red Hair (Conundrum Press) par Alexandre Fontaine Rousseau. Cet ouvrage intime met en scène une jeune fille qui tente de se définir elle-même et le sens du monde. Adolescente, le personnage découvre et affirme sa bisexualité. Toutefois, ce roman graphique est bien plus qu’un récit de coming out, ne se limite pas à la découverte du désir et de la sexualité, il embrasse la complexité de la formation de l’identité. Mentionnons particulièrement l’utilisation sensible de la couleur et des texture et l’organisation dynamique des cases qui démarque l’ouvrage de la production bédéistique québécoise francophone contemporaines. De plus, les multiples références cinématographiques sauront plaire aux cinéphiles.

Couverture du livre Amants d'Anne ArchetAmants, Anne Archet (Fiction)

Irrévérencieux et comique, Anne Archet met en scène dans Amants en peu de mots et de multiples jeux de langage, des scénarios sexuels de toutes les couleurs. Les dessins de Mathilde Corbeil qui  entre-coupent les séries de fragments rendent ce recueil tout à fait irrésistible.

 


Suggestion de Marie-Ève:


Couverture du livre L’embaumeur d'Anne-renée CailléL’embaumeur
, Anne-Renée Caillé (Fiction)

La narratrice rend compte des sensations, peurs et anecdotes vécues par son père au cours de sa carrière d’embaumeur. Chacun des fragments se suffit et l’ensemble présente la complexité à la fois de l’intimité et de la froideur nécessaires à l’accomplissement du travail. Un style fin, des idées en suspens et une parole empreinte des silences qui expriment le lien distant et engagé à cette entreprise qu’est la fin de vie.


Suggestions de Nicolas·:


Sisters in Revolution, collectif (Science-fiction & Fantasy)

Couverture du livre Sisters in RevolutionUn recueil de nouvelles d’un vaste éventail d’auteures de science-fiction (et quelques-unes de fantasy). Plutôt incontournable, il couvre une variété de sujets et de genres de l’heroic fantasy à des dystopies eugéniques en passant par le genre de l’horreur et l’utilisation malsaine de technologies. Le choix des auteures ne se limitent pas seulement à des américaines et inclut des femmes québécoises, indiennes, etc.

Pouvant difficilement rendre compte de la multiplicité des nouvelles et des styles différents, je ne peux que recommander cet ouvrage pour tou·tes les fans de science-fiction, des nouvelles venues au lectorat de science-fiction aguerri. Plusieurs classiques souvent évoqués (dont The Screwfly Solution) s’y retrouvent et permet aussi de découvrir de nouvelles auteures ou de nouveaux styles littéraires. Il y a eu un vrai travail d’édition et de mises en valeur de réalités variées dont l’insertion de plusieurs auteures afrofuturistes (Octavia Butler, Nnedi Okorafor, Nalo Hopkinson, …).

Une magnifique sélection qui en fera voyager beaucoup.

 

Un journal de rêve, articles choisis de Guy Hocquenghem (LGBPT2QIA*)

Couverture du livre Un journal de rêve de Guy HocquenghemUn recueil d’articles, surtout paru dans le journal Libération, du militant homosexuel Guy Hocquenghem. La sélection, bien que très hétéroclite, rend compte de quelques facettes d’Hocquenghem peut-être moins connu pour plusieurs d’entre-nous soit celui de son travail journalistique. À travers des critiques d’arts, beaucoup de films, mais aussi de manifestations et de critiques d’actualités politiques françaises; l’ouvrage présente de manière intéressante la pensée politique et activiste de l’auteur.

Très réactionnaire à beaucoup d’événements d’actualités de la société française (mais aussi de la communauté homosexuelle) pour lequel il sera même souligné dans le livre l’important nombre de réactions à ses propos; Hocquenghem livre aussi sa pensée sur l’art d’artistes pour la plupart homosexuels, mais aussi sur ses sorties dans les milieux gais et travestis de plusieurs villes américaines. Le recueil intéresse de par la multiplicité des sujets abordés et des milliers de directions dans lequel il se jette; c’est aussi son point faible puisqu’il n’offre aucune unité et déroute assez rapidement ce qui étend sa lecture. Les contextes historiques fournis par l’édition facilite la lecture, mais beaucoup de référents politiques restent perdus pour un lectorat plus jeune.

Le livre reste cependant très intéressant comme témoignage d’un intellectuel sur son époque à travers une multiplicité de sujets.
Note de lecture: je recommande fortement de lire la postface avant de lire les textes.

 

La belle et la Bête, de Madame Suzanne de Villeneuve (1740) (Redécouverte)

Couverture du livre La Belle et la Bête de Madame Suzanne de VilleneuveBeaucoup d’entre-nous avons probablement vu le dessin animé ou encore l’adaptation récente avec Emma Watson, peu cependant ont lu le récit qui aura inspiré d’autres conteuses (comme Jeanne-Marie Leprince de Beaumont juste après elle) à réinventer l’histoire pour un nouveau public.

L’histoire est semblable à celle que vous connaissez déjà : la fille cadette (surnommé la Belle) d’un marchand est « échangée » suite à la coupe de roses par le marchand dans le jardin de la Bête ce qui le rend furieux. La Bête exige alors des comptes au marchand qui prendront la forme de tenir en otage une de ses filles pour compenser le vandalisme. La Belle se retrouve donc prisonnière d’une demeure qu’elle découvrira enchantée. Dans celle-ci, elle rêverra, chaque soir, d’un magnifique prince qui la pousse à explorer plus en profondeur chaque aile du château afin de le retrouver, mais toujours sans succès.

Une des particularités de cette version est qu’elle se poursuit au-delà de la fin popularisée par les films (après la transformation de la Bête) et contient une seconde partie complète sur l’histoire du sort jeté à la Bête, la découverte de la vraie parenté de la Belle, mais aussi toute une histoire d’un cercle de fées plutôt bienveillantes qui parcourt le monde.

Certains thèmes peuvent aujourd’hui nous apparaître datés (obligations familiales, rapport de classe entre noblesse et bourgeoisie, …), mais le conte fantastique en reste un vraiment intéressant même pour les personnes qui auront déjà vu plusieurs adaptations contemporaines puisqu’elles s’éloignent beaucoup de la proposition de Villeneuve qui met de l’avant beaucoup plus l’onirisme et le merveilleux du château entre la technologie futuriste [dont la description d’un objet qu’on pourrait appeler aujourd’hui une télévision] et la magie.

2 thoughts on “Suggestions de lecture mai 2017”

  1. Bravo Infolettre! Les Sisters of Revolution sont combien? Bon prétexte pour retourner vous voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *